La Suède

La Suède en quelques points :

  • population = presque 10 millions d’habitants
  • superficie = 449.000 km²
  • régime politique = monarchie constitutionnelle
  • capitale = Stockholm
  • religion = protestantisme à 85% (église luthérienne)
  • langue = suédois
  • monnaie = la couronne suédoise (SEK). Comme le Danemark, la Suède ne fait pas partie de la zone Euro.

La Suède est le 3e pays de l’Union Européenne par sa taille, mais elle est faiblement peuplée (seulement 23 habitants au km² contre 118 en France). C’est un pays riche, inventif, un modèle de démocratie et d’égalité, qui n’a pas connu la guerre depuis près de 200 ans (mais qui vend malheureusement toujours des armes aux pays en guerre, souvent des dictatures…).

Une nature omniprésente

La moitié du pays est couverte de forêts, presque intégralement exploitées. La Suède est composée de 15% de montagnes et de 10% de lacs et rivières (97 500 lacs tout de même !). Les villes ne représentent qu’environ 2% de la surface du pays, alors que plus de 8 Suédois sur 10 vivent en milieu urbain. Les 3 villes principales sont Stockholm, Göteborg et Malmö. La Suède est un pays tout en longueur : 1 574 km du nord au sud ! Une partie du pays est même située au-delà du cercle polaire arctique.

Une terre d’accueil

La Suède a longtemps été un pays pauvre qui a connu une très forte émigration au XIXe et au début du XXe siècle, surtout vers les Etats-Unis (Minnesota et Illinois). Depuis les années 1950, c’est elle qui est devenue une terre d’immigration pour des travailleurs et des réfugiés. Elle a d’ailleurs accueilli plus de 600.000 réfugiés ces 5 dernières années, ce qui lui a malheureusement valu une forte poussée de l’extrême-droite aux élections de cette année… Accueillante, la Suède propose aux immigrés des cours de langues, des formations, des logements sociaux et autres allocations. Malgré tout, les taux de chômage chez les immigrés reste plus élevé que chez les natifs.

Réussites économiques et inventions

A la fin du XIXe siècle, le développement économique du pays était basé sur l’exploitation des ressources naturelles (forêt, minerai de fer et hydro-électricité). La Suède exporte aujourd’hui 10 millions de tonnes de papier par an. La Suède s’est également fait connaître par des inventions célèbres telles que le roulement à billes, le réfrigérateur, le pacemaker, la brique d’emballage alimentaire (Tetra Pak) , le distributeur de billets, la souris d’ordinateur, le GPS et le Bluetooth ! Aujourd’hui, de grandes entreprises suédoises sont présentes dans le monde entier : Ikéa, H&M, Ericsson, Volvo et Saab.

Côté science, la Suède a connu de grands savants dont les découvertes ont façonné le monde : Carl von Linné a par exemple inventé une classification des espèces encore en vigueur aujourd’hui et Anders Celsius a inventé l’échelle centigrades de températures dont l’unité est le °C.

L’Etat-providence

Le programme de l’Etat-providence prend forme dans les années 1930 avec l’arrivée au pouvoir de la social-démocratie, et il est mené à bien après la Seconde Guerre Mondiale. Grâce à la croissance économique et à de lourds impôts, les Suédois bénéficient de services exceptionnels dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’aide aux personnes handicapées et aux personnes âgées… Stockholm est par exemple considérée comme la capitale mondiale de l’accessibilité. Dans l’ensemble, cette politique est poursuivie actuellement même si les Suédois commencent à se plaindre de la baisse de qualité du système médical.

Le saviez-vous ?

La Scandinavie est composée de la Suède, la Norvège et le Danemark car ces 3 pays partagent des racines historiques et culturelles et que les langues suédoise, norvégienne et danoise sont tellement proches que les habitants de ces 3 pays n’ont aucun problème pour se comprendre. Quand on y ajoute la Finlande, on parle alors de « Fennoscandie ».