La danse des grues

Chaque année, le lac Hornborgasjön situé à 2h à l’Est de Göteborg dans le comté du Västra Götaland offre un spectacle extraordinaire : la parade des Grues cendrées (Grus grus).

Ces gros volatiles (parmi les plus gros d’Europe) mesurent de 100 à 120 cm, pour une envergure de 180 à 240 cm. Ils passent l’hiver en Afrique du Nord ou au sud de l’Espagne et migrent dès l’arrivée du printemps vers les pays scandinaves pour s’y reproduire. Durant leur trajet de plus de 2.500 km, les grues ont l’habitude de crier environ toutes les dix à quinze secondes. Grâce à une particularité anatomique du bréchet, leur chant si caractéristique, krou, krou, s’entend jusqu’à quatre kilomètres !

C’est à l’âge de 3 à 5 ans que les Grues commencent à se reproduire. A Hornborgasjön, des dizaines de milliers de grues font halte chaque année entre mi-mars et mi-avril et offrent leur magnifique spectacle de parade nuptiale. Elles marchent alors avec des pas rapides et courts, les ailes semi-ouvertes, en décrivant des cercles sur le sol. Elles se font des courbettes, sautent d’un côté à l’autre et sont parfois tellement excitées qu’elles arrachent des touffes d’herbe qu’elles lancent en l’air !  C’est vraiment impressionnant, sans compter les cris et le vacarme du groupe !

Le couple se forme pour la vie et se sépare du groupe pour la période de reproduction. Il niche ensuite dans des marais ou des marécages dans un nid surélevé fait d’herbes sèches. La ponte (1 ou 2 œufs) est couvée par l’un ou l’autre alternativement pendant 4 semaines. Le jeune peut voler dès l’âge de 2 mois.

Si vous êtes en Suède à cette période, n’hésitez pas à inclure cette étape dans votre parcours ou à faire un petit détour. C’est vraiment à voir. Spectacle à contempler en journée puis le lendemain au lever du soleil lorsque les Grues reviennent sur le site après leur nuit. Avec un beau un ciel dégagé, c’est magique ! Par contre, prévoyez bonnet, gants et vêtements chauds parce que ça souffle bien.

Bien-sûr, leur présence varie sensiblement avec la météo. Par exemple, en 2018, l’hiver a été si rude et long dans les pays du Nord que les Grues sont arrivées avec un peu de retard par rapport aux années précédentes. Elles étaient plus en avance cette année et ont battu leur record de 2012 avec 27.300 individus comptés le 04 avril 2019. Incroyable !

Consultez ce tableau de comptage quotidien pour avoir une idée des effectifs. Sur place, suivez les petits panneaux jaunes »Tranor » jusqu’au centre d’observation Trandansen, où vous pourrez observer une petite exposition, acheter quelques souvenirs, un café ou un kanelbulle et même observer les oiseaux, bien au chaud derrière des vitres ! Du 23 mars ou 22 avril, 9h-19h.

Vous pouvez aussi prolonger la balade ornithologique au Naturum Hornborgasjön qui propose une exposition très ludique, une tour d’observation, une petite boutique et le sempiternel coin enfant où vos petits pourront dessiner, bouquiner, jouer avec un petit théâtre ou des peluches et même faire du land art ! Pas de grues dans ce coin du lac mais moultes canards (siffleurs, milouins, garrots à oeil d’or, sarcelles d’hiver, pilet…) et autres grèbes dont le grèbe à jougris. Peut-être une coche ? Ce fut le cas en tout cas pour nous. D’ailleurs, le site est connu pour être un des seuls à accueillir en reproduction les quatre espèces de grèbes (castagneux, hupé, jougris et cou noir) et pour être fréquenté à l’automne par de nombreux pygargues à queue blanche.

Le saviez-vous ?

Les Grues font halte sur le lac Hornborgasjön car chaque printemps, 140 tonnes d’orge y sont répandues pour elles. Autrefois, elles faisaient halte sur le site pour se nourrir des pommes de terre laissées sur le sol après la récolte.

Le nom sami de Grue, guorga, signifie « oiseau grand comme un homme ».

Les Grues sont omnivores : insectes, vers de terre, mollusques et petits vertébrés en été et plantes aquatiques, graines et baies en hiver.

Les Grues peuvent voler jusqu’à 80 km/h.

La tâche rouge qu’elles ont sur la tête change de taille en fonction de leur humeur car il s’agit en fait d’un morceau de peau nue très irrigué.

Autrefois, les anciens disaient que « les Grues apportaient la lumière dans votre lit » car leur arrivée coincidait avec la période où il n’était plus besoin d’allumer la lumière le matin. Et il me semble que c’est toujours d’actualité !

Ci-dessous une vidéo des Grues dérangées par le bruit d’une moto avec les commentaires désolés de mes ornithologues de filles !

Pour le côté touristique, je vous conseille d’agrémenter le séjour en faisant un tour à Skara, une des plus vieilles villes de Suède, d’y visiter sa belle cathédrale et admirer ses belles façades en brique rouge et maisons cossues. Pourquoi pas visiter le musée vétérinaire de Peter Hernquist, scientifique-botaniste qui fonda le Jardin des Plantes de Paris et créa la première école vétérinaire en Suède ? De septembre à mai, du Mardi au Vendredi 12h-16h, de juin à août, du Mardi au Dimanche 12h-16h. 20 SEK avec audioguide. Gratuit pour les moins de 15 ans.

Non loin de là, l’Abbaye de Varnhem offre aussi une bien jolie visite. Sur le trajet du retour, la ville de Lidköping et le château de Läckö peuvent aussi faire une belle étape.

Pour l’hébergement, nous avons opté deux années consécutives pour le Brunsbo G:a Biskopsgård Hotell & Konferens à Skara. Proche du lac, très bon accueil, bon p’tit dèj, chambres ou appartements avec cuisine, joli cadre (c’était l’ancienne propriété de l’archevêque). Bref, une bonne adresse où il ferait bon revenir en été quand les arbres sont en feuille !

Bon séjour !

Petit lexique suédois :

en trana, flera tranor = une Grue, plusieurs Grues
trandansen = la danse des Grues
ett fågel = un oiseau
en show = un spectacle

 

2 thoughts on “La danse des grues

  • 20 avril 2019 at 18 h 38 min
    Permalink

    Je n’ai pas encore eu l’occasion de voir ce rendez-vous des grues, mais cela doit être impressionnant.

    Par contre l’an dernier (2018), nous sommes passé fin juin au Naturum Hornborgasjön et avons garder un excellent souvenir. Vaux le détour.

    Reply
    • 21 avril 2019 at 16 h 43 min
      Permalink

      En effet, ça vaut le détour.
      Amoureux de la Scandinavie comme vous êtes, je suis sûre que vous aurez l’occasion de les rencontrer bien vite, les Grues !
      Bonne continuation et merci de votre fidélité.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *