Fika

À la fois verbe et nom commun, le mot « fika » est apparu pour la première fois en 1913. Son origine est incertaine mais les Suédois s’accordent pour dire qu’il s’agit de l’argot de « kaffe » (prononcé « café« ), dont les syllabes auraient été inversées pour donner « fe-ka » puis « fika« .

Mais pour les suédois, c’est bien plus qu’une pause café, c’est carrément un phénomène social, une raison bien légitime pour passer un bon moment.

Entre collègues, entre amis, avec la famille, ou avec quelqu’un avec qui vous voulez faire plus ample connaissance, que ce soit le matin ou l’après-midi, il s’agit toujours de se réunir autour d’un bon café et de grignoter des gourmandises. Traditionnellement, le café est accompagné de petits pains à la cannelle, les fameux kanelbullar. Mais les autres types de gâteaux, les bonbons ou même les sandwichs sont acceptés, tant qu’il y a du plaisir !

En ville, vous pourrez prendre une fika dans de mignons petits salons de thé. Au boulot, vous trouverez toujours la salle fika où il est de coutûme de se retrouver à 10h et 15h. Et à la maison, quel plaisir de partager une fika en famille ou avec des amis, surtout quand il neige dehors !! Moi, j’adore !

En plus, ça a vraiment été un bon moyen pour nous de faire connaissance avec nos voisins ! Et la fika au moins, on a compris à quelle heure c’était (ce qui n’est pas le cas des autres repas pour lesquels les horaires nous semblent beaucoup plus obscurs et variés !! ) donc on ne prend pas de risque et on invite uniquement à la fika chez nous ! On a bien tenté l’apéro une fois mais ça a été une grosse incompréhension car ça n’existe pas ici ! Pour tout vous dire, nos amis sont arrivés à 18h et repartis à 22h car ils attendaient le vrai repas !!! Ils nous ont avoué après qu’ils avaient trouvé ça très bizarre… Je vous dis, l’apéro, les suédois, ils connaissent pas !

Avec toutes ces fikas, pas étonnant que les Suédois soient les 2e plus gros consommateurs de café au monde après les finlandais !

A suivre, quelques photos de certaines de mes fikas. Quand je vous dis que je suis gourmande ! En plus, on trouve partout du sans gluten et sans lactose. Le rêve ! Mais ça, c’est un autre sujet !

Au travail, le concept de cette petite pause gourmande est de prendre le temps de discuter avec ses collègues sans évoquer le travail. « Il ne s’agit pas de prendre son shoot de caféine comme les américains mais plutôt de quelque chose qu’on attend avec impatience, un moment où tout s’arrête et où l’on n’a plus qu’à savourer”, écrit l’Américaine Anna Brones, qui a coécrit un livre sur la fika.

Des études montrent même que la fika permettrait d’augmenter l’efficacité des employés et de diminuer leur stress. « Les études montrent qu’une interruption dans le travail ne signifie pas qu’on fait moins. C’est plutôt le contraire« , insiste Viveka Adelswärd, professeur émérite de communications à l’Université de Linköping. « L’efficacité au travail peut être favorisée par ces rencontres informelles« . Elle ajoute : “La fika pourrait aussi encourager la créativité. C’est l’occasion de dépoussiérer nos cerveaux, de les remplir avec les inspirations des autres, et de tester nos idées.”

Alors, quelque soit le moment et le cadre, n’hésitez plus !

Petit lexique suédois :

en kaffe = un café
en bulle = un petit pain
en kanelbulle = un petit pain à la canelle
en godis = un bonbon
en kollega = un collègue
en vän = un ami
en trevlig stund = un bon moment

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *